Explorar los documents (5 total)

Quarantième entretien au sujet de Frédéric Mistral / d' Alphonse de Lamartine [Texte imprimé]
Lamartine, Alphonse de (1790-1869)
Dans le quarantième entretien de son Cours familier de littérature, Alphonse de Lamartine fait l'éloge de Frédéric Mistral qui vient de publier Mirèio
Il commence son texte ainsi : 
"Je vais vous raconter aujourd'hui une bonne nouvelle ! Un grand poète épique est né. La nature occidentale n'en fait plus, mais la nature méridionale en fait toujours : il y a une vertu dans le soleil."

>> Accéder au documensur Gallica

A consulter également :
Un article du numéro 889 du 23 août 1863 du Figaro évoque la rencontre entre Mistral et Lamartine
Mirèio = Mireille : édition avec notes / de Frédéric Mistral
Mistral, Frédéric (1830-1914)
Mirèio a été publié à de nombreuses reprises à partir de 1860 par l'éditeur Charpentier, devenu Charpentier et Fasquelle. 
Cette édition de 1861 qui porte également la mention d'édition "Avignoun, enco de Roumaniho Libraire", est complétée par des notes à la fin de chaque chant. Dans les dernières pages on trouve également les partitions de Magali, mélodie provençale populaire transcrite par Fr. Seguin.

>> Accéder au documensur Gallica
Mirèio : édition anglaise / Frédéric Mistral, traduction par Harriet Waters Preston [Texte imprimé]
Mistral, Frédéric (1830-1914)
Preston, Harriet Waters (1836-1911). Traducteur
Les traductions en langues étrangères de Frédéric Mistral sont nombreuses, en particulier celles de Mirèio qui sont au nombre d'une trentaine. 
Les trois premières en anglais sont l'oeuvre de C. Grant (Avignon) en 1867, de H. Crichton (Londres) en 1868 et de Preston (Boston) en 1872. 
C'est celle d'Harriet W. Preston qui a bénéficié du meilleur accueil parmi les trois. L'édition ici reproduite est celle de 1890, éditée à Londres.

>> Accéder au documensur Archive.org
Mirèio de Frederi Mistral
Mistral, Frédéric (1830-1914)
Edition originale de Mirèio publiée en 1859.
Ce long poème en douze chants est dès l'origine édité avec une traduction littérale française, ce qui a certainement contribué à séduire le public parisien. C'est l'œuvre qui a rendu célèbre Frédéric Mistral, on dénombre une trentaine de traductions en langues étrangères. 
En 1861, Mireille vaut à Mistral le prix Monthyon décerné par l'Académie française. Lamartine le qualifie de "nouvel Homère". 
Mirèio relate la naissance d'un amour contrarié entre deux jeunes gens de condition différente : Mireille et Vincent. 

>> Accéder au documensur Gallica
Mireille = Mirèio, édition illustrée / Frédéric Mistral ; illustrations d'Eugène Burnand [Texte imprimé]
Mistral, Frédéric (1830-1914)

 Paru pour la première fois en 1859, ce poème épique en langue d'oc (provençal rhodanien) relate les amours contrariées de Mireille et Vincent, deux jeunes gens de condition sociale différente.